Twitter

lundi 13 août 2007

Le record de Bobby Jenks

Ça m'avait complètement échappé que Bobby Jenks des White Sox était sur le point d'égaler un record des majeures. Et quand il l'a fait, ça a fait bien peu de bruit sur la planète baseball.

Pourtant, au cours des 14 derniers matchs, Jenks a retiré 41 frappeurs de façon consécutive, égalant le record de Jim Barr, établi en août 1972. La séquence de Jenks est toujours active et dès demain il pourrait l'améliorer.

Barr avait complété son match du 23 août 1972 en retirant les 20 derniers frappeurs à lui faire face, avant de débuter celui du 29 en retirant les 21 premiers. Bernie Carbo avait brisé la séquence.

Durant sa séquence qui remonte au 17 juillet, Jenks a obtenu 11 retraits au bâton et 8 sauvetages. Il a même obtenu 42 retraits, soutirant un double-jeu après s'être amené dans le match avec un coureur sur les buts.

Il est le seul releveur dans le haut de cette liste.

Quelques autres performances mémorables
  • En 1998, David Wells avait établi marque de la Ligue Américaine avec 38 frappeurs retirés consécutivement et obtenu un match parfait le 17 mai. Darren Bragg avait mis fin à la séquence.
  • En 2004, Randy Johnson a retiré 39 frappeurs de suite, autour de son match parfait du 18 mai. Abraham Nunez avait brisé la séquence.
  • En 1988, Tom Browning des Reds avait retiré 40 frappeurs de façon consécutive, incluant un match parfait le 16 septembre, avant de voir la séquence prendre fin face à Will Clark à son départ suivant.

Bel exploit de Jenks, mais un peu dommage pour Barr, un lanceur plutôt moyen pour qui c'était le seul fait d'armes, n'ayant même pas obtenu un match parfait de sa séquence.

2 commentaires:

pimor a dit...

salut

comment Barr a-t-il pu faire 41 retraits consécutifs sans inclure un match parfait? il était pourtant lanceur partant

Le fantôme du stade a dit...

Barr avait complété son match du 23 août 1972 en retirant les 20 derniers frappeurs à lui faire face, avant de débuter celui du 29 en retirant les 21 premiers. Bernie Carbo avait brisé la séquence.

Un match parfait, c'est 27!