Twitter

samedi 26 mai 2007

La ligue Provinciale 1949 (partie 4)

Première partie
Deuxième partie
Troisième partie

Ça faisait un petit bout que je n'avais pas discuté de la Ligue Provinciale 1949, alors voici la suite.

Alors que Drummondville s'était construit toute une équipe, les autres équipes tentent de suivre le pas.

À Sherbrooke, les champions défendants s'assurent du retour de leur as lanceur Adrian Zabala. Malheureusement, leur autre as, le lanceur local Paul Calvert, est de retour dans les majeures avec les Senators. Pour le remplacer, on signe Bill Brandt, Harry Feldman et Fred Martin, tous des vétérans des majeures. L'attaque, mené par le gérant Roland Gladu, voit le retour du dangereux Cubain Claro Duany. Son compatriote Silvio Garcia, qui avait déjà été considéré pour briser la barrière de couleur, viendra le rejoindre. On ajoute à cela le receveur Ebba St. Claire, qui se cache sous le faux nom de Eddie Thomas, ayant illégalement quitté son équipe la saison précédente. Il atteindra les majeures quelques années plus tard. Il est aussi le père de l'ancien Expos, Randy St. Claire. On complète l'équipe avec les joueurs de hockey locaux Normand Dussault et Gilles Dubé, deux joueurs des Canadiens.

À St-Jean, le gérant Myron "Red" Hayworth mise surtout sur quelques vétérans des negro leagues, en Terris McDuffie, Chet Brewer, Quincy Barbee et John Stanley. Le vétéran des ligues mineures Leonard Bobeck se joint aussi à la rotation. Les locaux Jean-Paul Mérineau et René Valois viennent appuyer l'équipe.

À Farnham, ce sont aussi les vétérans des negro leagues qui sont à l'honneur dans l'équipe du gérant Joe Krakauskas. Joe Atkins, les frères Dave et Willie Pope, Eudie Napier et Tom Parker se distinguent notamment. Le franco-Américain Vic Desrosiers se greffe aussi à la rotation.

À Granby, le gérant Gene Oliver mise sur les retours d'Otto Huber et de Joe Monteiro, auquels il ajoute le vétéran lanceur Tex Shirley. Le receveur Milt Welch, se cachant sous l'identité de Milt Manetz, rejoindra l'équipe après quelques semaines. L'équipe mise surtout sur des vétérans des ligues mineures comme le Canadien Bud Kimball et le voltigeur Wally Jacko. On complète avec les locaux Roger Bédard, Jean-Paul Tétrault, Alfred "Duke" Duperron et Roland Chalifoux.

Finalement, à St-Hyacinthe, le gérant Paul Martin, vétéran des mineures, signe le lanceur Walter Brown, le seul ancien des majeures initialement sur l'équipe. On signe des vétérans des mineures, comme les lanceurs John Cordell, Frank Martin et John Herr, le voltigeur Bill Holtz, l'avant-champ Tommy Reed et le receveur Del Friar. Les locaux Cliff Couillard, Nick Malfara et Sam Sporn complètent l'équipe.

La ligue était prête pour une saison rocambolesque...

À suivre.

2 commentaires:

Lucie a dit...

Quel plaisir de retourner dans le passé. J'étais une grande amateure de baseball à St-Hyacinthe. Mon joueur préféré était le receveur René Valois et mon lanceur préféré était sans contredit Walter Brown. J'étais ado à l'époque et je m'étais liée d'amitié avec l'épouse de Walter, Fran. Ils avaient 3 petits garçons à l'époque. J'ai vu dans un de vos articles que Walter était décédé. Quelle tristesse mais personne n'est éternel! J'ai des souvenirs incroyables de ces années-là au stade...

Le fantôme du stade a dit...

Ah, je viens juste de voir votre commentaire. Si vous revenez faire un tour, envoyez moi un courriel (christian.trudeau@gmail.com), j'aimerais bien jaser un peu de vos souvenirs.