Twitter

mardi 24 juillet 2007

Nouvelles en vrac

Des blessures, des rumeurs et Aaron Harang inspire tout plein de statistiques.
  • Ça aurait pu être une superbe lutte jusqu'à la fin. Un duel épique. Mais non, la course pour le titre de Recrue de l'année dans la Nationale vient pas mal de prendre fin. Ryan Braun des Brewers (,345/,292/,670 en 52 matchs avec 16 circuits et 43 points produits) est maintenant seul, alors que son adversaire Hunter Pence des Astros (,330/,355/.564 en 73 matchs) s'est blessé au poignet. Il a une petite fracture qui le forcera à rater 4 à 6 semaines. Les blessures au poignet sont bien connues pour saper la puissance (voir Richie Weeks par exemple), alors espéront que Pence récuperera bien car c'est tout un talent.
  • C'est rare qu'une équipe dans la course est prêt à échanger un de ses meilleurs frappeurs, mais il semble que ce soit le cas des Braves et d'Edgar Renteria. Ils l'auraient offert aux White Sox contre Jon Garland. Ça montre la confiance qu'ils ont dans le jeune Yunel Escobar. Renteria est signé pour 9 millions l'an prochain avec une option à 11 millions pour 2009 qui peut être rachetée pour 3 millions.
  • Les Braves semblent les plus aggressifs, eux qui sont aussi à la poursuite de Mark Teixeira, avec Jarrod Saltalamacchia comme appât. Avec les Mets qui semblent définitivement vulnérables, c'est probablement le bon moment de passer à l'action.
  • On se serait cru dans les années 60 hier, alors qu'Aaron Harang a lancé pendant 10 manches hier, limitant les Brewers à un point sur 7 coups sûrs et aucun but sur balles. Il a obtenu 10 retraits au bâton. Harang n'a eu besoin que de 121 lancers. Les Reds l'ont emporté en 12 manches.
  • A.J. Burnett est celui qui a effectué le plus de lancers dans un match cette saison, 130 lancers en 7 manches le 7 juin face aux Devil Rays. Avec l'état de santé de Burnett, ça ne semble pas très brillant.
  • Nous avons la plupart des données pour le nombre de lancers dans un match depuis 1988, et le record appartient à Tim Wakefield, avec 172 lancers le 27 avril 1993, alors qu'il était avec les Pirates. Il avait lancé 10 manches, donnant 10 buts sur balles, mais seulement 2 points.
  • Parmis ceux qui ne lancent pas de balles papillon, le record semble appartenir à Orel Hershiser, qui effectua 169 lancers le 1er octobre 1989, dans un match qui ne voulait absolument rien dire. Il lança 11 manches face aux Braves, obtenant la victoire. Il allait rater la majeure partie des saisons 1990 et 1991.
  • Avant 1988, il n'y a que quelques données disponibles, mais elles sont impressionnantes. Stan Williams des Dodgers a effectué 207 lancers en 11 manches en 1961. Son match inclut 12 buts sur balles et 11 retraits au bâton. En 1962, Billy O'Dell des Giants a eu besoin de 172 lancers pour 9 manches. Le seul autre membre connu du club des 200 lancers est Herm Wehmier des Cards de 1957 (203 lancers en 12 manches),
  • Record d'inefficacité : le 5 août 2000, Tanyon Sturtze des D'Rays a eu besoin de 137 lancers pour compléter 5 manches, dans laquelle il donna 4 points face aux Orioles. Ce fut ssuffisant pour mériter la victoire. Parmis les autres performances du genre : David Cone, 147 lancers pour 6 manches en 2000, Randy Johnson, 162 lancers pour 7 manches aussi en 2000, Darren Oliver, 121 lancers pour 4 manches en 1999, Barry Zito, 105 lancers pour 3 manches en 2002, Chris Young, 84 lancers en 2 manches plus tôt cette saison et Scott Brow, un releveur des Jays, qui a eu besoin de 67 lancers pour compléter une manche en 1994.
  • De l'autre côté du spectrum, le match de 9 manches le plus efficace est celui de Carlos Silva le 20 mai 2005, alors qu'il n'a eu besoin que de 74 lancers pour battre les Brewers 7 à 1. Dignes de mention : Len Barker, 58 lancers pour 8 manches en 1981, Mike Maddux, 48 lancers pour 6 manches en 1991. Quelques lanceurs n'ont eu besoin que d'un tir pour lancer une manche. Par exemple, Jeff Nelson des Mariners qui a forcé le premier frappeur qu'il a affronté le 13 juillet 1995, Sandy Martinez, à frapper dans un triple-jeu.
  • Du côté des Expos, parmi les données disponibles, le record du plus de lancers appartient à Dan Warthen avec 164 lancers en 10,1 manches en 1975, un match qu'il a perdu, et à Woody Fryman qui effectua le même nombre de tirs la même année en 9 manches.Autres record d'inefficacité : Dennis Martinez, 146 lancers en 8 manches en 1988, Livan Hernandez, 143 lancers en 7 manches en 2004, Martinez encore, avec 136 lancers en 5 manches en 1991, Trey Moore, 104 lancers en 4 manches en 2000, Bruce Chen, 98 lancers en 2,1 manches en 2002, Hideki Irabu, 77 lancers en 2 manches en 2000 et Mike Thurman, 53 lancers en une manche en 2000.
  • Du côté de l'efficacité, un seul record digne de mention, celui de Steve Rogers, qui n'avait eu besoin que de 80 lancers pour blanchir les Padres pendant 9 manches en 1976.

2 commentaires:

pimor a dit...

bravo, tu es très dévoué de fournir quotidiennement autant d'informations avec une aussi grande valeur ajoutée et qu'on ne retrouve pas facilement ailleurs, ça doit t'en demander du temps, je t'en félicite

je ne fais qu'en jouir personnellement de façon égoïste, je n'aurai jamais autant de temps à mettre là-dessus

Le fantôme du stade a dit...

Faut être un peu fou j'imagine...